ManilaManille, capitale des Philippines, est l’une des villes les plus peuplées au monde avec  1,6 million d’habitants à Manille même, et environ 11 millions à Metro Manila (autour de Manille). Avec une économie croissante, une vie nocturne des plus intéressantes, des restaurants ultras tendance et des galeries, Manille continue à être l’un des endroits les plus attirants à visiter si vous allez en Asie du sud. Read More

Quiapo Eglise Manille

Quiapo Eglise Manille

Cette église située en plein cœur de Manille dans le quartier de Quiapo est l’une des plus importantes de l’île et pour certains de la capitale. Âgée et moderne à la fois, elle est sans doute le symbole de la ville de Manille, défaite puis reconstruite avec cœur. Étonnamment elle fût tout comme la cathédrale mise en cendre du fait de ses matériaux de construction, le bambou et le nipa. Son histoire pourrait être divisé en deux temps, celle d’avant consécration et surtout celle de la dernière reconstruction et enfin le temps moderne.

L’histoire de l’Eglise Quiapo de Manille

Bâtie en 1586 pour la communauté Franciscaine, la petite église de Quiapo fût construite avec des matériaux locaux qui causèrent sa perte en 1639 lors d’un incendie qui ravagea l’église et la réduisit en cendre. Elle fût ensuite reconstruite pour aider à la mission des missionnaires Franciscains et tin bon jusqu’en 1863 où un terrible tremblement de terre eu raison de la maison de dieu, la détruisant partiellement. Il fallut alors attendre 1899 pour que l’église soit reconstruite intégralement. Mais le malheur continua de s’abattre sur elle et encore une fois, elle pris le feu la faisant retourner à l’état de cendre en 1928. Enfin l’église de Quiapo repris vie en 1984 et est toujours debout de nos jours.

La consécration de la basilique de Quiapo

Après moult périples la petite église s’est vue consacrée par le Pape en 1988 comme accueillant le Nazaréen Noir et étant une basilique mineure. Chaque semaine sainte des milliers de pèlerins affluent vers la basilique de Quiapo pour prier le Nazaréen Noir. Cette dévotion a pris en quelques années une importance incroyable et est devenu un évènement majeur national et en parti mondiale pour tout les dévots du Nazaréen Noir. Durant cette semaine, beaucoup de personnes viennent se pencher près de la relique dans l’espoir d’un miracle de la même sorte que ceux qui se dirige pour Lourdes afin de guérir de maux normalement inguérissables.

C’est donc dans un état avec encore de nombreuses racines religieuses que l’église de Quiapo semble s’épanouir. Aujourd’hui très appréciée et très visitée, nombre de touristes et religieux se demandent pour quand est le prochain incendie du lieu de culte et surtout si un tel drame arrivait, à quand se reconstruction?

La bourse de Manille ou Bourse des valeurs des Philippines dont l’acronyme est (PSE) est l’une des bourses les plus importantes de l’aire sud-est Asiatique bien devant la bourse Thaïlandaise ou Laotienne. Issue de la fusion de la MSE et de la MkSE (anciennes bourses des Philippines), cette toute nouvelle PSE est doré-déjà l’un des indicateurs économiques les plus importants pour mesurer la santé financière du pays et surtout de la région alentour.

Histoire de la bourse de Manille

C’est à la fin des années 30 que la Bourse des valeurs de Manille fût fondée, (ancienne MSE). Alors peu développée, la petite MSE fût la place de transaction la plus importante du secteur lors de la période coloniale jusque la décolonisation et la création d’une seconde bourse en 1963, la MkSE. Ces deux bourses ainsi ouvertes permirent aux marchés locaux de s’ouvrir au monde et surtout de croître. L’indépendance des deux marchés l’un envers l’autre dura 30ans jusqu’en Décembre 1992 où les deux secteurs financiers finirent par fusionner en ce que l’on appelle PSE ou Bourse de Manille aujourd’hui.

L’impact du PSE sur l’économie locale et mondiale

Aujourd’hui la bourse de Manille a pris bien plus d’importance qu’elle n’eut au cours de son histoire. Cela s’explique selon différents facteurs. Tout d’abords, les actifs nationaux et ses entreprises ont pour avantage de paraître être sur le sol d’un pays du tiers monde en fort développement ce qui attire énormément d’entreprises et d’investisseurs profitant du faible coûts de la main d’œuvre ainsi que des faibles charges sociales.

Ensuite la PSE est l’une des bourses de la région à s’être informatisée la première grâce à l’aide de Système Marchand De Stratus. Il faut aussi noter que l’entrée de la PSE dans le marché des obligations et du forex en 2001 est l’une des raisons du succès de cette dernière. Ainsi beaucoup d’investisseurs profitent de ces obligations sûres et toutes nouvelles pour placer leur argent en sécurité. Enfin, la relative nouveauté du pays et de sa bourse laisse le choix aux investisseurs étrangers de où placer leur argent et les investisseurs locaux peuvent faire sortir leurs fonds des philippines grâce aux valeurs échangées sur le PSE.

Il faut donc bien comprendre que le PSE n’est pas une petite entité économique mais réellement une place forte qui a un véritable impact sur l’économie locale et régional ainsi qu’une importance modérée sur le marché financier mondial, mais qui reste très honorable.

 

Ce merveilleux symbole de l’architecture colonialiste du 16ème siècle est l’un des monuments principaux de toute visite a Manille. Au cours de son histoire la cathédrale fût tantôt un lieu de refuge, tantôt un lieu de culte très important pour la région entière. Il est donc bienvenu de faire une rétrospective sur la vie de cette magnifique cathédrale et de faire le lien avec celle que les touristes visitent, sa place dans le paysage philippin et dans le cœur de ses habitants et visiteurs.

D’église à cathédrale

C’est l’explorateur Miguel Lopez de Legaspi qui en 1571 fonda la ville de Manila en l’honneur et nom du roi d’Espagne qui est en français nommé Manille. La même année le conquistador qui est le porteur de l’épée et de la religion selon la volonté du roi permis la construction d’une église pour propager la parole du christ et c’est ainsi qu’apparue l’église de l’immaculé conception. Il faudra attendre 1581 pour que le Pape crée un diocèse et y dépêche un évêque. La petite église passe alors du rang d’église provinciale à celui de Cathédrale. Malheureusement ce statut lui apportera plus d’ennuis que de bonnes choses et en 1583 la cathédrale prend feu la réduisant en cendre. L’histoire de ce monument est alors parsemée de destruction et de reconstruction jusqu’en 1958, où la cathédrale tiens encore debout aujourd’hui, c’est la 8ème du nom.

La cathédrale de nos jours

Dernièrement reconstruite en 1958 suite à sa destruction en 1945 lors de la guerre de libération, c’est bien ce majestueux bâtiment de 3000m² qui éblouis chaque année des milliers de touristes et visiteurs, du fait notamment que l’architecture moderne ne soit pas passé par là, la cathédrale ayant toujours le schème classique de la croix latine. Ce lieu de culte pris alors une importance particulière avec la création de multiples évènements au cœur de la cathédrale, certain étant internationalement important tel que la visite de Paul VI à Manille ou celle de Jean Paul II en 1981 pour la béatification de Lorenzo Luiz. La cathédrale est aujourd’hui l’instrument de l’état pour les grandes réunions et mariages solennels.

Dans beaucoup de pays tel que la France les cathédrales d’aujourd’hui sont très souvent déconnecté de leur passé et n’ont plus beaucoup d’influence, la cathédrale de Manille nous prouve qu’il est tout autre dans des contrés différentes de la nôtre et qu’elle a encore de long et beaux jours devant elle.

Fort Santiago

Fort Santiago

Situé en plein cœur de la ville de Manille, Fort Santiago protège la ville depuis de très nombreuses années et fait partie intégralement du paysage urbain et aussi du cœur de habitants de Manille. Il fût longtemps le rempart de la ville contre les invasions et dissuada de nombreux envahisseurs de passer à l’acte. Aujourd’hui elle s’est presque intégralement reconvertis en monument touristique les guerres s’étant finit depuis bien longtemps mais sa place est elle toujours justifier à Manille ?

L’histoire du Fort Santiago

Bâtit en 1571 par le fondateur de manille Miguel Lopez de Legazpi en 1571, cet immense mur de pierre s’est dressé contre les diverses populations locales hostiles à l’envahisseur Espagnole dont les populations musulmanes natives qui luttèrent jusqu’à leur soumission complète par les conquistadors. Ce fût une place forte et un point d’ancrage stratégique pour le commerce en Asie du Sud faisant sorte de point relais entre l’Inde et l’Europe. Il faut attendre la seconde guerre mondiale pour comprendre le véritable intérêt d’une telle structure. Il fût d’abord refuge du gouvernement local puis lors de la libération américaine fut lourdement bombardé délabrant le bâtiments pour de longues années.

La présence de la Forteresse dans le tourisme local.

Les murs de la forteresse sont aujourd’hui totalement détournés de leur fonction primaire. Jadis protégeant la cité des envahisseurs et étrangers, aujourd’hui elle les accueillant et le touristes aiment à visiter le Fort Santiago ainsi que de profiter de la merveilleuse vue qui est possible de voir depuis le plus haut point du dît fort. Ce bâtiments devenu très important pour l’économie locale et le patrimoine historique de la ville est en piteux état et de nombreuses associations ont alarmés les pouvoirs locaux et internationaux pour protéger le fort qui commence à souffrir de l’usure du temps. Classé parmi les 12 monuments ayant un risque de disparition ou du moins de s’effondrer/de délabrer. La préservation du Fort Santiago sera le nouveau défi local

L’avenir de la forteresse est bien plus important qu’il pourrait sembler et ce pour la bonne raison que depuis plus de 5 siècles la ville est entourée par les murs du Fort Santiago au point que l’on parle de la Manille intra-muros et de la ville hors murs. Il semble donc clair que les murs de la forteresse ont une place extrêmement importante dans le cœur des citoyens et spécifiquement dans l’histoire locale.